Groupe d’habiletés sociales

NOUVEAU ! Création de groupes d’habiletés sociales dans les Bouches du Rhône.

Pourquoi un groupe d’habiletés sociales pour les personnes avec autisme  ?

L’altération des interactions sociales constitue un problème central dans les troubles du spectre de l’autisme. Ces anomalies dans les interactions sociales entraînent des difficultés à établir un contact visuel, à initier l’interaction, à reconnaître les expressions faciales ainsi qu’à comprendre les pensées et les sentiments des autres.

Afin d’aider au mieux les personnes avec autisme en ce qui concerne le domaine des interactions sociales, il faut comprendre pourquoi ces difficultés surviennent. Elles ne proviennent pas d’un retrait social volontaire, d’une envie de rester solitaire, ni même d’une timidité excessive. Il semblerait plutôt que l’origine de ces difficultés résulte d’un dysfonctionnement cérébral. Les difficultés liées aux interactions sociales ne sont donc pas dues à une absence de désir de communiquer avec l’autre mais plutôt causées par un manque de capacités à entrer convenablement en relation avec l’autre. Ainsi, des personnes avec autisme de haut niveau peuvent expliquer qu’elles ne savent pas comment entrer en interaction avec l’autre car elles ne comprennent pas nos codes sociaux. Joseph Shovanec (2012) exprime cela en disant que « les équations sociales sont, quoiqu’on en dise, les plus redoutables à résoudre et à comprendre ».

Chez les personnes au développement typique les compétences sociales sont « innées ». Nous communiquons avec autrui, nous partageons nos émotions et nous sommes capables de prédire les conséquences d’un comportement sans y prêter attention et sans effort. Ces tâches sont en réalité très complexes et sont reliées à nos habiletés sociales. Un dysfonctionnement des fonctions mentales impliquées dans le développement des habiletés sociales mène donc assurément à une altération des interactions sociales.

Les habiletés sociales qu’est-ce que c’est ?

Les habiletés sociales sont définies par des « comportements verbaux et non verbaux résultant de processus cognitifs et affectifs permettant de s’adapter à l’environnement. Il s’agit donc d’un ensemble de capacités qui nous permettent de percevoir et de comprendre les messages communiqués par les autres, de choisir une réponse à ces messages et de l’émettre par des moyens verbaux et non verbaux, de façon appropriée à une situation sociale » (Baghdadli & Brisot-Dubois, 2011). Cette définition met en évidence la pluralité des composantes impliquées dans les habiletés sociales.

Quels sont les objectifs d’un groupe d’habiletés sociales ?

L’entraînement aux habiletés sociales a pour objectif de fournir aux participants les apports nécessaires à l’application de compétences sociales adaptées afin qu’ils puissent interagir le plus efficacement possible avec les personnes qu’ils rencontrent.

Que propose le cabinet de psychologie spécialisé en autisme dans votre région (Bouches du Rhône) ?

Le cabinet propose des groupes d’habiletés sociales pour personnes avec TSA (trouble du spectre de l’autisme) de tout âge et de tout niveau (autisme de haut niveau et syndrome d’Asperger et autisme dit « de bas niveau »).

Les groupes ont lieu une fois tous les 15 jours et sont constitués de 3 à 4 participants en moyenne. Nous veillons à constituer des groupes homogènes en niveau et en âge afin d’assurer une intervention la plus efficace possible. Les objectifs et les méthodes de prise en charge varient donc en fonction du niveau et des besoins des participants.

Pour les groupes Autisme de Haut Niveau et avec Syndrome d’Asperger,  diverses thématiques sont abordées :
– les habiletés conversationnelles : respecter un thème de conversion, tour de parole, comment initier une conversation, un jeu, apprendre à connaître l’autre…
– les rapports amicaux, amoureux et la sexualité
– la gestion des conflits
– l’expression et la gestion des émotions
– jeux de société : tour de rôle, notion de gagner et de perdre, compréhension des règles
– discussions autour de la connaissance de leur syndrome et des conséquences (rejet, harcèlement moral, moqueries…)

Pour les groupes d’enfants avec autisme sévère à modérer, le travail porte sur :
– la capacité à rester au sein d’un groupe
– respecter les règles et les interdits
– le tour de rôle
– le partage
– le contact visuel
– les demandes entre pairs et à l’adulte
– les émotions (reconnaissance, compréhension, mime)